Archives par mot-clé : literacy

Apprise et oubliée : l’écriture en devenir

Michel Feugère

 

 

Compte-rendu de N. Moncunill Martí, M. Ramírez-Sánchez (eds.), Aprender la escritura, olvidar la escritura. Nuevas perspectivas sobre la historia de la escritura en el Occidente romano (Anejos de Veleia, ser. minor, 4), Vitoria-Gasteiz 2021.

 

Quand ils s’intéressent à l’écriture, les historiens de l’Antiquité se concentrent généralement sur l’apparition de la ‘literacy’. De ce point de vue, l’originalité de cet ouvrage apparaît dès le titre : si on adopte le temps long, le processus d’acquisition de l’écriture n’est nullement linéaire : il y a effectivement des périodes où la pratique se généralise, et d’autres où elle régresse. Ainsi, après les progrès notoires de l’Antiquité, le haut Moyen Age voit l’écriture se recroqueviller, limitée aux clercs qui copient aussi les œuvres  du passé. Plus tard, un processus d’apprentissage généralisé se met en place et une proportion croissante de la population réapprend à lire et à écrire.

Continuer la lecture de Apprise et oubliée : l’écriture en devenir

Gloire aux Graffiti !

Morgane Andrieu

 

Compte-rendu de M. Corbier, M. Fuchs, P.-Y. Lambert, R. Sylvestre (dir)., Graffites antiques, modèles et pratiques d’une écriture, Actes du IIIe colloque Ductus, Association internationale pour l’étude des inscriptions mineures (Paris, EPHE, 22-24 octobre 2015), Éditions Mergoil, Dremil-Lafage, 2020 (Monographies instrumentum, 65), 250 p.

 

Il suffit de feuilleter ce petit bijou d’épigraphie publié par Ductus, l’association internationale pour l’étude des inscriptions [dites] mineures, pour se rappeler que l’écriture était omniprésente à l’époque romaine. L’ouvrage, largement illustré, réunit 23 contributions consacrées aux graffites (ou graffiti) – ces dessins ou écritures “en liberté” qui diffèrent des inscriptions “officielles” taillées en capitales sur pierre ou sur bronze, comme peuvent l’être les dédicaces de monuments et les inscriptions honorifiques, par exemple. Cet ouvrage vise donc à étoffer la recherche et le discours sur un matériel épigraphique et archéologique trop longtemps négligé : les graffiti sur éléments architecturaux (briques, tuiles, colonnes, murs, etc.) et sur les objets du quotidien (vaisselle, instrumentum, etc.). Continuer la lecture de Gloire aux Graffiti !

Morgane Andrieu

 

Compte-rendu de M. Corbier, M. Fuchs, P.-Y. Lambert, R. Sylvestre (dir)., Graffites antiques, modèles et pratiques d’une écriture, Actes du IIIe colloque Ductus, Association internationale pour l’étude des inscriptions mineures (Paris, EPHE, 22-24 octobre 2015), Éditions Mergoil, Dremil-Lafage, 2020 (Monographies instrumentum, 65), 250 p.

 

Il suffit de feuilleter ce petit bijou d’épigraphie publié par Ductus, l’association internationale pour l’étude des inscriptions [dites] mineures, pour se rappeler que l’écriture était omniprésente à l’époque romaine. L’ouvrage, largement illustré, réunit 23 contributions consacrées aux graffites (ou graffiti) – ces dessins ou écritures “en liberté” qui diffèrent des inscriptions “officielles” taillées en capitales sur pierre ou sur bronze, comme peuvent l’être les dédicaces de monuments et les inscriptions honorifiques, par exemple. Cet ouvrage vise donc à étoffer la recherche et le discours sur un matériel épigraphique et archéologique trop longtemps négligé : les graffiti sur éléments architecturaux (briques, tuiles, colonnes, murs, etc.) et sur les objets du quotidien (vaisselle, instrumentum, etc.). Continuer la lecture de Gloire aux Graffiti !