Archives par mot-clé : amulettes

Les pendentifs à “dent de requin” : des amulettes protectrices spécifiques à Burdigala (Bordeaux) ?

Brice Ephrem, Laurent Londeix

 

À l’époque romaine, les dents d’animaux portées en pendentif sont relativement courantes (Feugère 2018). Percées ou associées à une monture métallique, elles sont reconnues comme des amulettes à vocation protectrice. En fonction des interprétations, elles pouvaient symboliser la force et le courage des animaux supposés fournir une protection  ou apporter une défense contre le danger représenté par une dent (Deschler-Erb & Gostenčnik 2008, 300). Si les canines d’animaux sauvages (lion, ours, loup, sanglier) étaient les plus utilisées, celles des animaux domestiques étaient également portées (chien, cheval, porc). La mise en évidence de « fausses dents » (Feugère & Prévot 2008, 236), taillées dans de l’os, démontre que la forme de l’objet était plus importante que son origine. Ainsi, l’absence de pièces prélevées sur des animaux sauvages dangereux pouvait être palliée par le port de dents d’animaux domestiques ou des imitations, mais également par la récupération de dents fossiles.

Continuer la lecture de Les pendentifs à “dent de requin” : des amulettes protectrices spécifiques à Burdigala (Bordeaux) ?

Magic !

Michel Feugère

 

 

 

Compte rendu de A. Parker, S. McKie (eds.), Material Approaches to Roman Magic. Occult Objects & Supernatural Substances (TRAC, Themes in Roman Archaeology, 2), Oxford & Philadelphia 2018.

Comme la religion, la magie antique est désormais à la mode. Ce volume, issu du colloque TRAC 2015 (Theoretical Roman Archaeology Conference), organisé par A. Parker sous le titre Charmed I’m Sure: Roman Magic – Old Theory, New Approaches, en témoigne comme d’autres ouvrages parus ces dernières années ou sous presse1. Alors que le colloque tenu au Mans en 2015, et dont les Actes viennent de paraître, s’intéressait avant tout aux sanctuaires et aux « espaces sacrés »2, la démarche part ici de l’objet occulte et des substances associées, c’est-à-dire de la matérialité des supports mobiliers.

Continuer la lecture de Magic !

  1. D. Boschung, J.N. Bremmer [eds.], The Materiality of Magic, Paderborn 2015 ; C. Houlbrook, N. Armitage (eds), The Materiality of Magic: An Artefactual Investigation into Ritual Practices and Popular Belief, Oxford 2015 ; A. Mastrocinque, J. Sanzo, M. Scapini [eds.], Ancient Magic, then and now, Norhausen, sous presse. []
  2. I. Bertrand, M. Monteil, St. Raux dir., Mobiliers et sanctuaires dans les provinces romaines occidentales [fin du Ier s. av. – Ve s. ap. J.-C.]. La place des productions manufacturées dans les espaces sacrés et dans les pratiques religieuses. Actes des Rencontres Internationales Instrumentum 2015 [Monogr. Instrumentum, 63], Drémil-Lafage 2019. []