Ganivet – canif – knife

Michel Feugère

 

En relisant cet été le manuscrit d’un ouvrage anglais sur les instruments à écrire antiques, je corrigeai machinalement la traduction française de « pen-knike » par « canif », précisant même dans mes notes qu’un canif est un couteau de poche, de petite taille et surtout pliant, ce que les « couteaux à affûter les calames », ou du moins les objets que l’on identifie aujourd’hui comme tels, ne sont jamais. Par acquis de conscience, j’ouvris ensuite le Harrap’s : quelle ne fut pas ma surprise de constater que canif se traduit bien en anglais par …. « penknife » ! Quelque peu perturbé par ce coup bas de la bible des anglicistes, j’ai tenté de fouiller dans l’origine des mots, fouilles dont les résultats sont — comme toujours— imprévisibles et surprenants.

Continuer la lecture de Ganivet – canif – knife

Une fresque du début du XVe siècle découverte en l’église de Saint-Paul-en-Chablais (Haute-Savoie)

Sidonie Bochaton, Séverine Haberer1

 

Figure 1 —  Le Chablais et ses monastères. DAO S. Bochaton.

Fondé vers 1200 par Isabelle de Bex dite la dame de Saint-Paul, avec ou après le décès prématuré de son mari Guillaume de Blonay, le prieuré Saint-Paul était une dépendance de Lutry (pays de Vaud), lui-même soumis à l’abbaye lyonnaise de Savigny. Situé au nord-est de la Haute-Savoie, dans la commune de Saint-Paul-en-Chablais et à proximité de la rive sud du lac Léman (fig. 1), cet ancien site monastique a longtemps été oublié. Il s’agissait pourtant de la nécropole dynastique de la branche dite savoyarde de la famille noble de Blonay. Supprimé en 1792, le prieuré a subi les affres du temps et il est aujourd’hui bien difficile de reconnaître un ancien monastère à l’emplacement de l’église paroissiale. Le bâtiment appelé « maison des sœurs » en est pourtant le principal vestige avec l’église (fig. 2). En 2015, la commune a chargé Sidonie Bochaton d’un diagnostic archivistique et archéologique. Si les archives du prieuré ont disparu, celles des familles nobles de Blonay et Dupas, conservées à Lausanne et à Turin, permettent d’en restituer l’aspect général.

Continuer la lecture de Une fresque du début du XVe siècle découverte en l’église de Saint-Paul-en-Chablais (Haute-Savoie)

  1. Conservatrice-restauratrice de biens culturels []

Signacula ex aere : épigraphie et matérialité

Michel Feugère

Fig. 1 — Theodor Mommsen, Heinrich Dressel et Otto Hirschfeld  (Wikipedia).

On considère généralement que l’instrumentum inscriptum a reçu ses lettres de noblesse académique quand Th. Mommsen, H. Dressel, O. Hirschfeld (fig. 1) et d’autres savants allemands ont inséré dans différents volumes du CIL (Corpus Inscriptionum Latinarum), publiés à partir de 1863, des estampilles sur amphores, tuiles ou autres céramiques, des graffites et divers objets inscrits, ustensiles, instruments ou simples supports de textes auxquels on n’avait jusque là accordé que peu d’intérêt. Ce projet pharaonique de l’Académie des Sciences de Berlin-Brandenbourg (BBAW) a été mené avec tant de brio que ses différents volumes, constamment réédités depuis le XIXe  s., et en partie mis en ligne désormais, constituent encore aujourd’hui la bible des épigraphistes de l’Antiquité romaine (pour une histoire des recherches sur l’instrumentum inscriptum : Buonopane 2017 ; étude des signacula dans le CIL : Braito 2014). Continuer la lecture de Signacula ex aere : épigraphie et matérialité

Sanctuaire sabin et romain de la déesse Vacuna

Anne Schmitt, Aldo Borlenghi

La mission VACUNA dirigée par Aldo Borlenghi est arrivée à Montenero Sabino (Rieti, Latium, Italie), à 60 km au Nord-Est de Rome,  bien accueillie par le village dans une ambiance spéciale du fait du port du masque.

Grâce à la réussite à deux appels d’offre (Appel à projets pluridisciplinaires interne LYON 2 2020, Appel à projets interne MOM 2020), le projet VACUNA, en collaboration avec la Soprintendenza Archeologia, Belle Arti e Paesaggio per le Province di Frosinone, Latina e Rieti, est soutenu par l’Université Lyon 2, la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, la commune de Montenero Sabino ainsi que les UMR 5138 ArAr et 5133 Archéorient.

Continuer la lecture de Sanctuaire sabin et romain de la déesse Vacuna

Gloire aux Graffiti !

Morgane Andrieu

 

Compte-rendu de M. Corbier, M. Fuchs, P.-Y. Lambert, R. Sylvestre (dir)., Graffites antiques, modèles et pratiques d’une écriture, Actes du IIIe colloque Ductus, Association internationale pour l’étude des inscriptions mineures (Paris, EPHE, 22-24 octobre 2015), Éditions Mergoil, Dremil-Lafage, 2020 (Monographies instrumentum, 65), 250 p.

 

Il suffit de feuilleter ce petit bijou d’épigraphie publié par Ductus, l’association internationale pour l’étude des inscriptions [dites] mineures, pour se rappeler que l’écriture était omniprésente à l’époque romaine. L’ouvrage, largement illustré, réunit 23 contributions consacrées aux graffites (ou graffiti) – ces dessins ou écritures “en liberté” qui diffèrent des inscriptions “officielles” taillées en capitales sur pierre ou sur bronze, comme peuvent l’être les dédicaces de monuments et les inscriptions honorifiques, par exemple. Cet ouvrage vise donc à étoffer la recherche et le discours sur un matériel épigraphique et archéologique trop longtemps négligé : les graffiti sur éléments architecturaux (briques, tuiles, colonnes, murs, etc.) et sur les objets du quotidien (vaisselle, instrumentum, etc.). Continuer la lecture de Gloire aux Graffiti !

Morgane Andrieu

 

Compte-rendu de M. Corbier, M. Fuchs, P.-Y. Lambert, R. Sylvestre (dir)., Graffites antiques, modèles et pratiques d’une écriture, Actes du IIIe colloque Ductus, Association internationale pour l’étude des inscriptions mineures (Paris, EPHE, 22-24 octobre 2015), Éditions Mergoil, Dremil-Lafage, 2020 (Monographies instrumentum, 65), 250 p.

 

Il suffit de feuilleter ce petit bijou d’épigraphie publié par Ductus, l’association internationale pour l’étude des inscriptions [dites] mineures, pour se rappeler que l’écriture était omniprésente à l’époque romaine. L’ouvrage, largement illustré, réunit 23 contributions consacrées aux graffites (ou graffiti) – ces dessins ou écritures “en liberté” qui diffèrent des inscriptions “officielles” taillées en capitales sur pierre ou sur bronze, comme peuvent l’être les dédicaces de monuments et les inscriptions honorifiques, par exemple. Cet ouvrage vise donc à étoffer la recherche et le discours sur un matériel épigraphique et archéologique trop longtemps négligé : les graffiti sur éléments architecturaux (briques, tuiles, colonnes, murs, etc.) et sur les objets du quotidien (vaisselle, instrumentum, etc.). Continuer la lecture de Gloire aux Graffiti !

Du nouveau sur Cluny

Arlette Maquet

 

 

Compte-rendu de : Anne Baud, Christian Sapin, avec la collaboration de Walter Berry, Anne Flammin et Fabrice Henrion, Cluny. Les origines du monastère et de ses églises, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques CTHS, Collection Archéologie et Histoire de l’art no 35, 2019, 223 pages.

 

Encore un livre sur Cluny ! On a déjà tant écrit sur la grande abbaye bourguignonne qu’on pourrait se demander si on ne connaît pas déjà tout. Ce livre est là justement pour nous démontrer qu’il n’en est rien, d’abord parce qu’il est dirigé par les meilleurs spécialistes du genre qui ont réuni autour d’eux une équipe de chercheurs de grand niveau, ensuite parce que cet ouvrage constitue un bilan d’étape. C’est l’aboutissement de nombreuses années de recherches qui apportent des éléments nouveaux et … pointent ce qui reste encore à réaliser ! L’ouvrage, préfacé par Ch. Bonnet, comporte un sommaire (p. 5), une table des matières (p. 220-223) et une bibliographie (p. 203-217). En revanche, il n’y a pas de table des illustrations, probablement en raison du trop grand nombre de celles-ci (elles sont numérotées par chapitre), cependant une table précise la source des relevés, plans et images. Signalons tout de suite la très grande qualité des photos de l’ouvrage : celles des fouilles actuelles (p. 154-155) faisant heureusement écho à celles de l’époque de K. J. Conant (p. 45), comme c’est également le cas pour les relevés. Chaque coupe est soigneusement localisée dans le site par une vignette schématique. Après une introduction générale, l’ouvrage est divisé en sept chapitres et se clôt d’abord par des conclusions et perspectives puis par un dossier d’annexes identifiées de A à G.

Continuer la lecture de Du nouveau sur Cluny

Les archéologues et le numérique, participez à l’enquête

Jean-Olivier Gransard Desmond

 

Exemple de cartographie sur Artefacts
Artefacts, un exemple d’outil numérique au service de l’innovation en archéologie

Depuis novembre 2019, Christophe Tufféry, ingénieur de recherche à l’Inrap, s’est engagé dans la réalisation d’une thèse portant sur l’étude des effets du numérique sur l’archéologie et sur les archéologues intitulée Ce que le numérique fait à l’archéologie et aux archéologues. Archéologues, participez à cette étude en l’aidant à collecter des données !

Continuer la lecture de Les archéologues et le numérique, participez à l’enquête

Cluny revisité

Jacque Bujard

 

Compte-rendu de : Anne Baud, Christian Sapin, avec la collaboration de Walter Berry, Anne Flammin et Fabrice Henrion, Cluny. Les origines du monastère et de ses églises, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques CTHS, Collection Archéologie et Histoire de l’art no 35, 2019, 223 pages.

 

« Peut-on connaître réellement et complètement un site de l’importance de l’abbaye de Cluny ? ». C’est par cette question liminaire que débute la très belle publication consacrée l’an dernier aux origines du monastère et de ses églises par Anne Baud et Christian Sapin, avec la collaboration de Walter Berry, Anne Flammin et Fabrice Henrion. Ses auteurs lui donnent une réponse lapidaire : « Certainement pas » ! Force est néanmoins de constater que cet ouvrage jette un regard renouvelé des premiers siècles d’existence de l’abbaye, voire propose, sur nombre de points, des conclusions bien différentes de celles généralement adoptées jusqu’ici. Continuer la lecture de Cluny revisité

Bulliot intime

 

Michel Feugère

 

 

 

Compte-rendu de : J.-L. Flouest, coll. J. Lequime (dir.) — J.-G. Bulliot, correspondance familiale (Archives et Histoire de l’Archéologie, 2), Co-ed. Mergoil / Pas de l’Âne, Drémil-Lafage 2020.

 

Ce deuxième volume des « Archives et Histoire de l’Archéologie » tranche avec le premier. Là où des actes de colloque proposaient des synthèses de haute volée sur les origines d’une discipline, l’archéologie de l’Age du Fer (compte-rendu ici), cet ouvrage aborde la personnalité d’un chercheur, Jacques-Gabriel Bulliot (1817-1902) à travers le prisme de sa vie familiale et plus exactement de la correspondance qu’il a entretenue pendant près de cinquante ans (1855-1902), d’abord avec sa femme Marie, puis après le décès de cette dernière, avec sa fille Thérèse. Il a sans doute écrit à ses autres enfants, mais le lot publié ici, conservé à la bibliothèque municipale d’Autun, vient évidemment de la succession de sa fille.

Continuer la lecture de Bulliot intime

L’architecture des chanoines réguliers. Histoire et archéologie

Compte rendu de la journée de séminaire L’architecture des chanoines réguliers. Histoire et archéologie, tenue le vendredi 11 octobre 2019 à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée à Lyon

Le laboratoire Archéologie et Archéométrie (ArAr – UMR 5138) de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée accueille une équipe de recherche appelée « Archéologie de l’espace médiéval : du bâti au territoire » dirigée par Anne Baud. Au sein de cette équipe, un axe de recherche se concentre sur l’architecture religieuse et la liturgie (direction Anne Baud et Amélie Roger).

Continuer la lecture de L’architecture des chanoines réguliers. Histoire et archéologie

Les espaces funéraires en Auvergne-Rhône-Alpes durant l’Antiquité tardive

3e Séminaire 2018 du groupe « Antiquité tardive » d’ArAr, organisé par Céline Brun (CNRS), Anne Flammin (CNRS), Franck Gabayet (Inrap) et Magalie Guérit (Inrap)

Le vendredi 15 novembre 2019 un nouveau séminaire du groupe pluridisciplinaire et transversal aux quatre équipes thématiques d’ArAr sur l’Antiquité tardive s’est tenu à la MOM à Lyon.

Continuer la lecture de Les espaces funéraires en Auvergne-Rhône-Alpes durant l’Antiquité tardive

Les pendentifs à “dent de requin” : des amulettes protectrices spécifiques à Burdigala (Bordeaux) ?

Brice Ephrem, Laurent Londeix

 

À l’époque romaine, les dents d’animaux portées en pendentif sont relativement courantes (Feugère 2018). Percées ou associées à une monture métallique, elles sont reconnues comme des amulettes à vocation protectrice. En fonction des interprétations, elles pouvaient symboliser la force et le courage des animaux supposés fournir une protection  ou apporter une défense contre le danger représenté par une dent (Deschler-Erb & Gostenčnik 2008, 300). Si les canines d’animaux sauvages (lion, ours, loup, sanglier) étaient les plus utilisées, celles des animaux domestiques étaient également portées (chien, cheval, porc). La mise en évidence de « fausses dents » (Feugère & Prévot 2008, 236), taillées dans de l’os, démontre que la forme de l’objet était plus importante que son origine. Ainsi, l’absence de pièces prélevées sur des animaux sauvages dangereux pouvait être palliée par le port de dents d’animaux domestiques ou des imitations, mais également par la récupération de dents fossiles.

Continuer la lecture de Les pendentifs à “dent de requin” : des amulettes protectrices spécifiques à Burdigala (Bordeaux) ?

Joseph Déchelette et son temps

Michel Feugère

 

 

 

Compte-rendu de : S. Péré-Noguès (dir.) — La construction d’une archéologie européenne (1865-1914). Colloque en hommage à Joseph Déchelette (Archives et Histoire de l’Archéologie, 1), Ed. Mergoil, Drémil-Lafage 2019.

 

Avec cet ouvrage, les éditions Mergoil lancent une nouvelle collection, confiée à deux chercheurs du laboratoire toulousain Traces (UMR 5608) : Sandra Péré-Noguès (enseignante-chercheure à Toulouse) et Noël Coye (préhistorien rattaché au pôle des Eyzies). Adoptant une perspective réflexive et épistémologique, la collection « s’adresse aux spécialistes comme au grand public, afin de mettre à leur disposition études et sources retraçant l’histoire de la discipline archéologique, sans limitation géographique ni chronologique ». Ce premier volume répond parfaitement à ce projet en revenant sur une période charnière de la construction de l’archéologie européenne, celle qui va de la décision de créer un Musée des Antiquités Nationales à Saint-Germain-en-Laye au déclenchement de la première Guerre Mondiale. Continuer la lecture de Joseph Déchelette et son temps

Visualiser les datations archéologiques avec GéoDOAD

Michel Feugère, Alyssa Giraudo, Louis Eyango, Miguel Rodriguez

 

Le programme lancé l’été dernier sous l’égide de l’Université Lumière Lyon 2 (programme interdisciplinaire interne) aboutit aujourd’hui, avec la mise en ligne de notre outil de visualisation archéologique, GéoDOAD (Géo-localisation Dynamique des Objets Archéologiques Datés). Les objectifs de ce projet ayant été exposés en détail dans des précédents billets (voir ici et ici), nous ne reviendrons pas ici, sauf dans ses grandes lignes, sur le principe mis en œuvre dans ce nouvel outil. Continuer la lecture de Visualiser les datations archéologiques avec GéoDOAD

Goths occidentaux et mérovingiens

Michel Feugère

 

 

Compte-rendu de : E. Boube, A. Corrochano, J. Hernandez (éds.), coll. J.-L. Boudartchouk, M. Kazanski, P. Périn,  Du Royaume Goth au Midi mérovingien. Actes des 34e Journées d’Archéologie Mérovingienne de Toulouse, 6, 7 et 8 novembre 2013 (Mém. Ausonius, 56 ; Mém. AFAM, 35), Bordeaux 2019.

 

Chaque publication d’Actes des journées d’Archéologie Mérovingienne publiés par l’association française du même nom (AFAM ) est désormais un évènement, tant ces volumes jouent aujourd’hui un rôle structurant dans la recherche française sur cette période charnière. Autrefois mal aimée, la phase qui mène de l’Antiquité au Moyen Âge bénéficie depuis 1979, au sein de l’AFAM,  de chercheurs nombreux et passionnés, regroupés au sein d’une structure associative organisant des colloques dont les actes, on le voit ici, sont de de plus en plus impressionnants.

Continuer la lecture de Goths occidentaux et mérovingiens

Blog du laboratoire Archéologie et Archéométrie

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search