Sur la piste humaine

Michel Feugère

 

 

 

 

Compte rendu de B. Morizot, Sur la piste animale, Actes-Sud, Arles 2018.

 

À la fois naturaliste et philosophe, B. Morizot a regroupé dans son recueil « Sur la piste animale » plusieurs articles permettant de découvrir son approche très personnelle du « pistage », avec des loups, des ours, la panthère des neiges et même des lombrics (oui, ceux de son lombricomposteur…!). Pourquoi donc vouloir rendre compte de cet ouvrage dans un blog qui s’adresse principalement (pensiez-vous jusqu’ici) aux archéologues ? Continuer la lecture de Sur la piste humaine

Palais et châteaux : appel à contributions et à posters

Anelise Nicolier

Depuis 1998, le colloque de Paray-le-Monial réunit chaque année, en octobre, chercheurs, universitaires et professionnels du patrimoine autour de thèmes liés à l’histoire de l’art et à
l’archéologie en Europe occidentale. L’édition 2019 innove avec :

  1.  La création d’un carnet de recherche hébergé par la plateforme Hypothèses et
    intitulé Carnets parodiens d’histoire de l’art et archéologie.
  2. Un appel à contributions à l’attention des jeunes chercheurs (masterants,
    doctorants, jeunes docteurs) invités à proposer un article en lien avec le thème du
    colloque. Les articles retenus par le comité de lecture seront publiés dans le Carnet.
  3. Un appel à posters à l’attention des jeunes chercheurs également et portant sur le
    thème du colloque : les posters seront exposés le jour du colloque et, éventuellement, lors d’autres manifestations scientifiques ou culturelles, et ils seront publiés dans le Carnet.

Continuer la lecture de Palais et châteaux : appel à contributions et à posters

Écrire à Lugdunum

 

Morgane Andrieu

Résultat de recherche d'images pour "logo latinnow"

Depuis bientôt 2 mois, le laboratoire ArAr accueille un nouveau projet consacré au recensement, à l’étude et à la valorisation des graffites sur céramique de Lyon antique (Lugdunum). L’intérêt de ces derniers témoins de la « petite écriture » dépasse largement le cadre de la colonie romaine, capitale des Gaules…

Les provinces du nord-ouest de l’Empire romain sont sujettes à de profonds bouleversements linguistiques : le patchwork de langues locales qui existait à l’Âge du Fer est remplacé par le Latin qui devient la langue dominante avant la fin de l’époque impériale, tandis que la culture orale est progressivement remplacée par celle de l’écrit (Fig. 1). Ce thème est central pour comprendre la « romanisation » et son processus ne peut être étudié sans prendre en compte les bouleversements majeurs qu’elle génère. Ces phénomènes restent pourtant inexplorés, à tel point qu’on ne sait pas précisément quand, ni pourquoi ou de quelles façons ces transformations ont lieu, ni comment elles s’articulent avec les autres phénomènes sociaux. Continuer la lecture de Écrire à Lugdunum

Abbaye Saint-Martin de Savigny (Rhône) : la chapelle Saint-Léger

Olivia Puel

 

Localisée à 26 km au nord-ouest de la ville archiépiscopale (figure 1), l’abbaye Saint-Martin de Savigny fut au Moyen Âge l’un des monastères majeurs du diocèse de Lyon. La chapelle Saint-Léger, seul bâtiment conservé dans l’emprise de cet établissement, a fait l’objet d’une étude archéologique du bâti en 2017. Cette opération programmée a fait suite aux interventions réalisées sur les différents édifices cultuels et conventuels, entre 2006 et 2012, dans le cadre d’une thèse d’archéologie médiévale. Elle a été réalisée à la faveur d’une opportunité nouvelle offerte par les propriétaires, qui souhaitaient que ce lieu de culte bénéficie, à son tour, d’un réexamen critique. Continuer la lecture de Abbaye Saint-Martin de Savigny (Rhône) : la chapelle Saint-Léger

Le Gué-de-Sciaux. Un sanctuaire gaulois et gallo-romain chez les Pictons

 

Michel Feugère

 

 

 

Compte-rendu de : I. Bertrand (dir.), Le sanctuaire du Gué-de-Sciaux à Antigny (Vienne, FR) : genèse et évolution d’un lieu de culte Picton (Ier s. av. – IVe s. ap. J.-C.), (A.P.C., Mém. L), Chauvigny 2018, 2 vol. (70€)

 

Les sanctuaires antiques de la Gaule romaine font depuis quelque temps l’objet d’un intérêt renouvelé, intérêt dont témoignent plusieurs synthèses et actes de colloques parus en France ces dernières années. Pour autant,  les publications de fouilles de sanctuaires ne se bousculent pas, sans doute à cause de l’abondance et de la complexité des données à décrire, comprendre et publier dès qu’on commence à explorer un site de quelque importance. C’est dire toute l’attention qu’il faut apporter à ce livre, qui impressionne déjà par son volume : pas moins de 1025 pages et 824 illustrations, souvent des planches de grande taille, le tout sous une présentation agréable qui laisse une large place à la couleur. Continuer la lecture de Le Gué-de-Sciaux. Un sanctuaire gaulois et gallo-romain chez les Pictons