Archives de catégorie : Séminaires

Établissements ruraux et territoires antiques : actualités de la recherche

Journée d’étude de l’équipe 1 – axe 3  « Sites et territoires ruraux »

Visioconférence – Vendredi 4 décembre 2020

Programme

8h30      Accueil

9h00      Introduction et présentation de l’invité

9h15      Jérôme Spiesser (Caux Seine Agglo) : « Les campagnes antiques de la basse vallée de la Seine : Paysages, habitats et productions ».

10h00    Jean Lassus (Université Lumière-Lyon2) : « Haut et Bas-Beaujolais : actualités de la recherche ».

10h30    Pause

10h45    Camille Nouet (Archeodunum) : « La villa de la Sarrazinière – Résultats des fouilles récentes à Sérézin-du-Rhône ».

11h15    Anne-Claude Remy (Inrap), Ellébore Segain (Inrap), Thierry Argant (Eveha) : « L’organisation de l’espace rural le long du réseau routier à Saint-Vulbas (01) durant l’Antiquité ».

11h45    Discussions

12h00    Pause

13h30    Thomas Cerisay (Université Lumière-Lyon2) : « Un établissement rural de la Tène finale à la fin du Haut-Empire : le site de Miollan / Mediolanum à Pontcharra-sur-Turdine (Rhône) »

14h00    Benjamin Clément (Université de Franche-Comté) et al. : « PCR Villards d’Héria, occupation du territoire, évolution, continuité ».

14h30    Discussions

15h00    Conclusion de la journée

 

Contact : r.guichon@archeodunum.ch

Illustration :

Sérézin-du-Rhône (69) – villa de la Sarrazinière (cliché : Flore Giraud)

L’architecture des chanoines réguliers. Histoire et archéologie

Compte rendu de la journée de séminaire L’architecture des chanoines réguliers. Histoire et archéologie, tenue le vendredi 11 octobre 2019 à la Maison de l’Orient et de la Méditerranée à Lyon

Le laboratoire Archéologie et Archéométrie (ArAr – UMR 5138) de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée accueille une équipe de recherche appelée « Archéologie de l’espace médiéval : du bâti au territoire » dirigée par Anne Baud. Au sein de cette équipe, un axe de recherche se concentre sur l’architecture religieuse et la liturgie (direction Anne Baud et Amélie Roger).

Continuer la lecture de L’architecture des chanoines réguliers. Histoire et archéologie

L’occupation du territoire de la région Auvergne-Rhône-Alpes durant l’Antiquité tardive

Séminaire 2018 du groupe « Antiquité tardive » d’ArAr
Organisé par Céline Brun (CNRS), Anne Flammin (CNRS), Franck Gabayet (Inrap) et Magalie Guérit (Inrap)

 

Le groupe pluridisciplinaire et transversal aux quatre équipes thématiques d’ArAr sur l’Antiquité tardive a été créé en 2018 par C. Brun, A. Flammin , F. Gabayet , M. Guérit. Il a pour objectif, dans un premier temps, de présenter un état des lieux des connaissances sur cette période en Auvergne-Rhône-Alpes et d’échanger autour de l’actualité, tant en milieu urbain que rural, en contexte domestique ou funéraire et sur plusieurs thématiques. Il s’agit d’un thème transversal qui doit permettre de réunir les membres du laboratoire travaillant aussi bien sur l’Antiquité que sur le Moyen Age, archéologues généralistes ou bien spécialistes. Continuer la lecture de L’occupation du territoire de la région Auvergne-Rhône-Alpes durant l’Antiquité tardive

Regards sur… Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu et la numismatique celtique

Alexis Bonnefoy

Ce billet reprend une communication donnée le 3 mai 2019 au séminaire HiBiSA (Historiographie et bibliographie des sciences de l’Antiquité) « Regards sur… »
(Organisation : L. Fauchier et E. Favier, Hisoma UMR 5189).

 

Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu

C’est peu de dire que l’œuvre de Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu a profondément renouvelé la numismatique celtique. Et pourtant, rien ne le prédestinait à cette discipline. Né à Paris en 1905, il obtient un doctorat en médecine de la faculté de Paris en 1930 avant de s’installer à Bruxelles où il dirige un laboratoire pharmaceutique. Néanmoins, il nourrit déjà un intérêt pour l’histoire. Lecteur assidu de la Bibliothèque royale de Belgique, il fréquente régulièrement le Cabinet des Médailles. C’est dans ce contexte qu’il se lie d’amitié avec Paul Naster, numismate, archéologue et historien belge. Ce dernier (1987, 1) explique que c’est en 1947 qu’a lieu la rencontre entre Colbert de Beaulieu et la numismatique celtique : lors d’un séjour à Rennes, des monnaies gauloises trouvées dans les environs lui sont présentées et suscitent immédiatement sa curiosité et son intérêt. Cette rencontre fortuite marque le début d’une nouvelle et très grande carrière. A plus de 40 ans, en 1949, Colbert de Beaulieu revient à Paris et reprend des études d’histoire à l’EPHE, qui aboutissent à un doctorat ès-lettres vingt ans plus tard. Parallèlement, il entre au CNRS dès 1951 et y devient directeur de recherche en 1971. Dès 1948, il commence aussi une frénétique activité de publication. Jusqu’en 1983, il publie un total de plus de 300 articles (Guihard 2016a, 26), auxquels il faut ajouter des monographies dont le Traité de numismatique celtique paru en 1973, son opus magnum. Continuer la lecture de Regards sur… Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu et la numismatique celtique